Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Grossesse

  • Préparer sa reprise-1

    Parce que je ne peux pas rester indéfiniment à la maison, qu'il va bien falloir reprendre, un jour, la route du travail, il est important d'y penser tôt pour que ça se passe le mieux possible. Parce qu'avant, pour moi, penser au congé parental c'était du chinois, je me suis dit que l'écrire pourrait peut-être aider certaines à comprendre ce cheminement, les étapes à suivre.

    Quand commencer à y penser? Pour moi, il était important que je sache quoi faire, de quelle manière, avant même d'avoir accouché.

    Il faut d'abord savoir si on souhaite reprendre directement après le congé maternité (parfois c'est tout vu, pas le choix, on doit reprendre direct), si on a quelques congés à solder et/ou si on prend un congé parental.

    Dans mon cas, mon congé maternité finissait mi décembre, travaillant dans le commerce, je ne me voyais pas reprendre en plein rush de Noël! Pas le temps de reprendre ses bonnes vieilles habitudes qu'on débarque dans la période la plus chargée de l'année! Comme j'avais quelques jours de congés à prendre, j'en ai profité.

    Autre détail qui m'est important, j'allaite mon bébé, et je souhaite que ça dure. Ainsi, reprendre trop tôt, j'avais peur que ça complique les choses. Je voulais profiter de cet allaitement, et aussi profiter de mon bébé pendant qu'il en est encore un. C'est alors que le congé parental est devenu mon choix.

    Il me restait à déterminer la durée de ce congé. Avec la nouvelle réforme qui a été mise en place, il était un peu compliqué, avant le début d'année, de connaître clairement mes options. Par contre, bien que j'adore mes enfants, être 3 ans à la maison me paraissait trop long. Le travail permet, quand même, de faire/voir autre chose. Du coup je tablais plus pour une période d'un an.

    Vient ensuite à choisir l’indemnisation qui correspondrait le mieux. Deux compléments existent, le CLCA et le COLCA, et la première chose à faire est de vérifier son éligibilité à chacune (des fois que ça évite le choix). Pouvant bénéficier des deux, j'ai cherché le plus avantageux pour ma situation, mon choix s'est donc porté sur le COLCA. Et c'est à ce moment là, que la durée de mon congé parentale s'est clairement fixée. Ce complément rémunère le bénéficiaire jusqu'au 1 an de l'enfant (et pas pendant 1 an!), mais suite à la réforme, 8 mois sont rémunéré à la mère, le restant pouvant être pris par la père!

    Le premier anniversaire de mon fils étant en août et me restant un trou de 6 mois à la suite des mes congés payés, je vais pouvoir être indemnisée jusqu'au 1er août sans soucis (sans avoir à y impliqué le père). Voilà, ma décision était prise.

    C'est tout pour la partie réflexion, détermination du choix et décision.

    Catégories : At work!, Famille, Grossesse, Mode de garde 0 commentaire Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Bonne Année 2015!!

    rétrospective, 2015, nouvel an, 2014

    Ca y est, on a dit au revoir à 2014. Une année que j'ai beaucoup apprécié.

    Mes temps forts de 2014:

    - Toute ma grossesse. J'ai encore une fois eu de la chance, et eu une belle grossesse, avec pour seul soucis une sciatique.

    - Notre dernier passage à Disney en Mars, pour l'anniversaire à Liam.

    - Pouvoir profiter de la plage dès Mai, et y exposer mon gros bidon.

    - Un mois d'Août chargé en anniversaire (de couple, de Chloé, de mon chéri).

    - Un nouvel anniversaire avec la naissance de Ayden, en Août. Mon 3ème bébé, mon petit amour.

    - Chloé qui grandit encore un peu plus, et vieillir en l'observant apprendre à lire.

    - Les visites dans la famille, en Bretagne.

    - Le premier Noël de Ayden, en Seine-et-Marne.

    rétrospective, 2015, nouvel an, 2014

    Comment 2015 pourrait rivaliser avec 2014 et la venue de notre petit Ayden? Espérons tout de même qu'elle soit à la hauteur. A tous, une Bonne Année 2015!

    Catégories : Bébé, Blog, Enfants, Famille, Grossesse 0 commentaire Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Quand bébé se fait attendre: le dépassement de terme.

    Le scénario ne s'est finalement pas déroulé ainsi, mais j'avais tout de même envie de partager cet article écrit la veille de mon accouchement. J'avais envie de partager l'état d'esprit dans lequel j'étais à ce moment-là.

    Retour en Août 2014:

    bébé se fait attendre.JPG

    Plus les jours passaient et plus je le redoutais, mais ça y est, à J+1, je suis officiellement en dépassement de terme. Pour l'avoir connu une première fois, lors de ma 2ème grossesse, en 2011, je sais très bien de quoi il en retourne et à quoi m'attendre. C'est une situation qu'on vit plus ou moins bien. Pour ma part, je n'en suis pas très fan. Je ne suis pas aussi impatiente habituellement, mais pour ce genre d'événements, si. J'ai beau savoir que la DPA fixée n'est pas la date clef, je préfère lorsque bébé naît un peu avant.

    Ce qui est fatiguant aussi à ce stade, c'est que tu commences à avoir pleins d'appels pour savoir si tu n'as pas déjà accouché. Mais mince, vous le sauriez si c'était le cas! Et puis c'est barbant de se répéter sans cesse.

    Les contractions sont rares, quasi inexistante, du coup, je ne m'imagine plus de scénarios où je me vois filer en urgence à la maternité. Je me suis résignée à vivre un 2ème déclenchement. La routine du dépassement se met en place, passage à la maternité tous les 2 jours pour un monitoring de contrôle. Voir cette fichue courbe toujours aussi plate, quelle déprime! Et ça, même si le 1er s'est déroulé à merveille, ça retire un peu de magie autour de la naissance. Avoir une date de fixer, faire venir les contractions par un produit ça laisse moins de place au suspense. Je suis, au moins, contente d'avoir pu vivre cette surprise de travail spontané pour ma 1ère grossesse.

    Bien souvent, le moral n'est pas au plus haut. Les douleurs sont nombreuses, j'ai du mal à me déplacer, je ressemble à une petite vieille (d'ailleurs ma gynéco me dit que ça nous en donne un aperçu). On ne comprend pas pourquoi ça ne veut pas se mettre en route, qu'est-ce qu'on ne fait pas bien. Pourquoi certaines femmes ont des contractions dès qu'elles prennent la voiture et d'autres rien ? On se dit que bébé ne veut pas nous voir, qu'il n'est pas pressé tout en savant pertinemment que c'est pas lui non plus qui décide. On tente toutes les astuces vu sur le net ou que certains nous donnent (on fait quand même un bon tri car on peu trouver des trucs vraiment stupide), mais rien n'y fait quand même. Bref c'est le coup du sort, on n'y peut rien et il faut juste prendre son mal en patience, bébé arrivera quand il arrivera (si tu pouvais ne plus trop tarder, tu me fais mal à ma symphyse pubienne, merci).

    Et au final, je n'aurais même pas eu le temps de le publier puisque j'étais à la maternité ce fameux J+1. Peut-être que je l'avais senti venir en fait, puisque je ne l'ai pas programmé. Bébé a gardé la surprise de sa venue pour ma fête et j'aurais à nouveau connu le départ en urgence pour la maternité ^^

    Catégories : Bébé, Grossesse 2 commentaires Rendez-vous sur Hellocoton !